Examen du PLU-H, circuit nord à vélo avec l’Agora

L’Agora, ayant eu la gentillesse de nous convier à son cercle de réflexion autour de la question du PLU-H et de son application à la commune Villeurbanne, c’est suite à une communication orale sur le sujet du patrimoine et au terme d’un premier échange, qu’un projet de balade à vélo s’était mis en place. Cette balade a eu lieu le week-end dernier en compagnie de l’association LVV.

Son objet était d’évaluer sur le terrain la pertinence des nouvelles prescriptions administratives et de procéder, en tant que citoyen.ne.s, averti.e.s, à leur examen, en particulier répondre aux interrogations qu’elles avaient suscitées. Si, parmi elles, celles qui relèvent de l’écologie, partant de gestions de ressources vertes, nous tiennent naturellement à cœur, c’est évidemment sur l’objet des prescriptions patrimoniales qu’est intervenue notre association La Ville édifiante, et comme spécialiste plus entendue sur ces questions.

Articulée en deux itinéraires, Nord et sud, son premier volet nous a conduits ce week-end dans les parties dites Nord de la commune de Villeurbanne. Ainsi avons-nous entrepris une traversée du quartier Saint-Jean et donc du fleuve, puis de celui des Buers suivant les artères que sont Les Boulevards Salengro et du 8 mai, en leur adaptant les petits crochets nécessaires à satisfaire notre curiosité.

Il ne s’agit pas pour l’heure de proposer un inventaire rigoureux, et moins encore exhaustif, des objets patrimoniaux que notre itinéraire aura mis sur notre route, mais uniquement de formuler une critique de son application ici.

Ainsi nous appuierons nos réflexions sur un axe majeur : celui de l’absence ou de la limitation du PIP rencontré et traversé aux Buers. Pour rappel le PIP (Périmètre d’intérêt patrimonial) est le nouvel outil permettant l’application d’une protection patrimoniale spécifique à tout un ensemble urbain. Sans émettre pour le moment de critique sur cet outil, en tant que tel, nous avons simplement voulu évaluer la pertinence de son champ d’application géographique aux Buers, en procédant des critères invoqués dans le cahier du PLU-H (zone pavillonnaire remarquable, etc) pour la désignation de ses confins.

Voici, donc, sous forme de revue photographique commentée, le périple à vélos entrepris par La Ville édifiante, LVV et l’Agora, samedi dernier.

Villard ACI
ACI, voir carte Point 1

Nous étions une douzaine de cyclistes au départ au r-dv Boulevard Salengro et la rue du Pérou. Ce point de départ avait été retenu pour des questions patrimoniales. Ce n’est pas sans inquiétude en effet que nous relevions le silence patrimoniale entourant le devenir de l’ancienne usine de filature Villard, actuellement ACI, carrosserie auto, laquelle ne figure pas au nombre des EBP (éléments bâtis à préserver, autrement dit objets bâtis dont les modifications et démolitions devront faire l’objet de réglementations particulières). Ce défaut de reconnaissance patrimoniale à l’égard d’un édifice pourtant remarquable pouvait être interprété comme une réserve. Passage possible pour la future ligne de Tramway T6, dont le tracé n’est pas encore fixé, mettant en péril la pérennité de l’édifice la commune et la métropole refuseraient de s’engager dans sa préservation et observerait une réserve à cette égard ?

Rappelons en outre que ce site ACI, qui est toujours en activité, s’impose par son histoire d’abord comme marqueur de l’urbanisation du quartier (puisque c’est le travail et l’industrie qui ont attiré la population et les constructions alentour), par son exemplarité et son ampleur ensuite comme l’un des derniers tènements industriels d’importance dans une ville qui doit son développement à l’industrie, enfin par la qualité architecturale de certaines de ses parties construites.

Cheminant de là en suivant Salengro jusque vers l’ancien centre équestre, démoli depuis peu, situé plus au Nord dans le quartier du Luizet, nous avons profité de la grande prairie qui longe la rue de l’espoir et offre au pied des grands HLM, un point de vue inattendu et par ailleurs en péril.

terrain centre équestre
Terrain ancien centre équestre, Voir carte point 2

Le boulevard nous a ensuite conduit à sa limite Est sur l’ancien terrain des sœurs où un groupe immobilier se construit, ici un espace vert de 4000m2 devrait voir le jour qui parait bien comprimé entre les voies d’usage et les constructions neuves.

terrain des soeurs
Terrain des sœurs, voir carte point 3

 

ves le centre équestre enquete publique
Dans l’impasse voisine,un énigmatique (et peu visible) affichage d’enquête publique

Puis, de l’autre coté du canal et du périphérique, nous nous sommes rendus à Saint-Jean, méconnu et malaimé entre tous des quartiers villeurbannais. Un des motifs à notre déplacement, s’il en fallait un, tenait à l’absence complète de prescription patrimoniale là-bas : ni PIP ni EBP. Voilà bien de quoi surprendre, à bien considérer que toute société humaine soit productrice de culture et  d’une mémoire qui fondent sa cohésion sociale.

Nous relevons ainsi quelques éléments architecturaux et urbains, isolés ou composant un ensemble, qui, par conséquent au titre de PIP plutôt que d’EBP, paraitraient devoir être examinés, pour peu qu’on se donne la peine de franchir le canal.

usines St-Jean Villeurbanne
Façade d’usine à l’entrée de la rue de Verdun avec sa clôture
st jean
L’agrément des choses parfois dans le sens des détails, voir Carte Point 5

 

 

On trouve dans la rue De Verdun, au croisement avec la rue des prés, des lotissements de type pavillonnaire début XXe qui méritent de s’arrêter :

IMG_6005
Angle rue Verdun et des prés.
maison St-Jean
Rue de l’épi de blé, voir carte Point 7

En suivant l’ancienne rue du canal, nous traversons la commune de Vaulx-en-Velin, à la faveur de la frontière torse et indécise qui les façonne, laquelle correspond à l’ancienne berge du Rhône avant qu’elle ne se fixe plus à l’occident. Ici, nous découvrons l’un des derniers lieux où le ruisseau de la Rize circule encore à ciel ouvert, persévérant dans son immémorial rôle nourricier auprès des cultures vivrières qu’il arrose. C’est un point qui, alliant enjeux de mémoire et d’agrément de vie, méritait assurément d’être signalé.

la rize
La Rize (au fond), voir carte Point 9

Franchissant le périphérique en sens inverse, nous nous retrouvons rapidement entre Cusset et les Buers. Ici il était question d’interroger les limites du PIP prévu aux Buers désigné sous l’article B2. Ce Périmètre prescriptif inclut une surface importante autour de la place Strauss sous la qualification d’ensemble pavillonnaire construit essentiellement dans la première moitié du XXe siècle laissant une part importante au jardin. La qualité paysagère et la cohérence de style et de période ont présidé à l’élection de ce périmètre à préserver.

Or, la validité de ses limites en effet n’allait pas de soi. Car à bien considérer les critères qui justifiaient la désignation de ce périmètre patrimonial, force est de constater qu’en l’absence de motivation supplémentaire, la rigueur pourrait forcer à l’étendre spatialement en plus parfaite cohérence avec sa propre désignation. La  typologie de construction retenue en effet s’observe bien avant la rue du Professeur Calmette où le PLU-H prétend la faire commencer, et dès l’entrée dans la rue Galvani, qui flanque le périphérique. Ainsi le périmètre pourrait s’appliquer aisément aux quartiers que nous avons traversés en premier lieu en cheminant depuis le sud qui se compose des mêmes maisons de lotissements privés et particuliers conçus dès les années 1920 aérées de verdure.

Il est plus éloquent sans doute d’en témoigner par images interposées. Ici, le report à la carte, qui matérialise la zone du PIP des Buers est indiqué.

Ici, une vue sur la rue de la Jeunesse, incluse à raison dans le PIP :

7198 rue de la jeunesse dans PIP
Rue de la Jeunesse, voir carte Point 14

Toujours dans le périmètre protégé, rue de Mulhouse, peut-être d’ailleurs une des rues les plus significatives :

7200 rue de Mulhouse dans PIP
Rue de Mulhouse, PIP, voir carte Point 13

 

Voici à présent une sélection des abords sud, exclus du périmètre. Les voici depuis la rue Galavani, qui borde le périphérique et qui offre des ensembles pavillonnaires remarquables :

7206-galvani hors pip
La rue Galvani, hors PIP, voir carte point 10
7201 hors pip pierre voyant limite pr Calmette
Rue P Voyant, à proximité du PIP mais en dehors, voir Carte Point 11

Notons au surplus que les parties exclues à tort de ce périmètre recèlent beaucoup d’élément bâti de qualité analogue dans leur singularité ;

7207 rue de Deauville hors Pip
Rue Deauville, hors PIP, maison ornée de mosaïques.

Au sujet des limites, il est à observer enfin que si la désignation du PIP B2 sous l’appellation « Maison et Foyer » semble invoquer une justification historique particulière (le lotissement conçu par l’organisme Maison & Foyer au début du XXe siècle), le périmètre indiqué déborde largement ce cadre historique, et ne peut par conséquent être retenu comme critère au périmètre indiqué dans le PLUH.

Buers 8 mai
Boulevard du 8 mai 45, maisons en saillie sur rue et dont l’emplacement est par conséquent réservé à la voirie. On espérerait évidement ne pas voir disparaitre des éléments bâtis de cette ampleur au seul prétexte qu’ils empiètent sur la rue. Voir carte Point 16

Nous retrouverons LVV et l’Agora pour le 2e volet de cette balade qui aura lieu dimanche 22 avril. Tout le monde y est évidemment convié.

D’ici là nous espérons associer nos efforts avec ces partenaires pour adresser nos propositions puisque l’occasion nous en est offerte dans le cadre de la consultation ouvert par l’enquête publique.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.